Bulletin Novembre | Automne/Fall 2013 | Soveraineté, Speakeasy, Territoires, Genre

p1x1.gif

6.jpg
N O V E M B R E 2 0 1 3 B U L L E T I N

PROGRAMMATION D’AUTOMNE

SOUVERAINETÉ SPEAKEASY TERRITOIRES GENRE
English
EXPOSITION EN COURS
TREVOR PAGLEN

JUSQU’AU 9 NOV.

Dans le cadre du Mois de la Photo à Montréal

Commissaire invité : Paul Wombell

75.jpgEn collaboration avec Le Mois de la Photo à Montréal et le commissaire invité Paul Wombell, la galerie SBC présente une exposition de Trevor Paglen dans le cadre de son Programme Ciblé sur la souveraineté.
Trevor Paglen s’est fait connaître internationalement grâce à ses recherches sur les activités clandestines de l’armée américaine. Ses œuvres brouillent délibérément les frontières entre la science, l’art et le journalisme. Dans son travail photographique (2006-2011), Paglen explore l’usage des drones et la façon dont le paysage américain a été envahi par la technologie militaire, redéfinissant de la sorte l’esthétique du sublime.

Crédit image : Trevor Paglen, Reaper Drone: Indian Springs, NV; Distance – 2 miles, 2010, épreuve à développement chromogène, 76,2 x 91,44 cm. Avec l’aimable autorisation de l’artiste; de Metro Pictures, New York; Altman Siegel, San Francisco; et de la Galerie Thomas Zander, Cologne © Trevor Paglen.

ÉVÉNEMENTS
CONFÉRENCE :

Contre-espionnage : Un rapport préliminaire

CHARLES STANKIEVECH

9 NOV., 13 h 00

92.jpg Dans le contexte du Programme Ciblé sur la souveraineté et de l’exposition Trevor Paglen, sur le drone et les enjeux liés à la sécurité, la galerie SBC invite l’artiste Charles Stankievech à présenter la recherche préliminaire qui servira à son projet d’exposition CounterIntelligence, ouvrant à la galerie Justina M. Barnicke (Toronto) en janvier 2014.

CounterIntelligence s’intéresse aux recoupements entre les univers artistique et de contre-espionnage, abordés à partir d’exemples historiques allant des cellules de torture espagnoles ayant employé les esthétiques surréaliste et du Bauhaus dans les années 1930 à un livre d’artiste civil contournant les pratiques de décodage de l’Agence Nationale de Sécurité (NSA). Plutôt que d’emprunter la voie rebattue d’une étude de la propagande ou d’un questionnement du pouvoir de l’image, cette recherche explore les gestes cachés et les stratégies de tromperie utilisés par les forces de l’ombre. Elle s’attarde à un large éventail d’objets aussi différents que des artéfacts militaires historiques et des œuvres d’art canoniques. De façon stratégique, la conférence agit comme contrepoint aux manœuvres-de-contournement et œuvres-d’art-comme-messages-codés qui existent en parallèle, avec pour intention d’élargir le champ d’interprétation possible en proposant des échos poétiques entre les idées de sites secrets et non-sites, interrogation et installation, manuels militaires et livres d’artiste, leurre et readymade, etc. À la manière du camouflage, les apparences peuvent être trompeuses et, souvent, les interprétations superficielles peuvent porter à confusion lorsque les tactiques qui sont employées incluent des agents d’infiltration ou des mesures de « sécurité par l’obscurité ».

Crédit image : Camouflage of Large Installations, Londres, 1939 ; Apéndice I, Barcelona, 1936. Collection: Stankievech.

PROJECTION :

LA CONSCIENCE DU RÉSEAU

12 NOV., 17 h 00 – 20 h 00

En présence de Luis Jacob

En collaboration avec Vidéographe et Vithèque

Artiste : Luis Jacob

Commissaire invitée : Felicity Tayler

90.jpg
Une nouvelle œuvre de Luis Jacob éclaire la métaphore du réseau en le décrivant comme une activité de circulation. La vidéo, employée comme l’un des divers moyens de fabrication du tissu social, permet de déployer une expérience partagée dans l’espace et le temps.

Présenté en partenariat avec Vidéographe et Vithèque, cet événement d’un soir lance une exposition en ligne d’œuvres contemporaines et historiques réalisées par le collectif anonyme Bloc Coop, Charles Binamé, Simon Brown, Darsha Hewitt, Skawennati et Marisa Jahn.

Luis Jacob est un artiste et commissaire canadien né au Pérou en 1970. Il a exposé à documenta 12 (2007) et au Musée Guggenheim de New York (2010). Il vit et travaille à Toronto.

Residency Unlimited et Art Metropole participeront par la suite au projet La conscience du réseau.

Crédit image : Luis Jacob, Light On (Flashlight), 2013, extrait de la vidéo. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

EXPOSITIONS ET ATELIER À VENIR
LA VOLONTÉ DE PUISSANCE : UN FILM DE PABLO SIGG

15 NOV. – 23 NOV.

Cinémathèque québécoise (projection et conversation avec Pablo Sigg et

Thomas Keenan) : vendredi, 15 nov., 18 h 30

Galerie SBC (projections) : 16, 19 – 23 nov.

Atelier : samedi, 16 nov., 11 h 00 à 16 h 00 (réservation obligatoire)

94.jpg

La galerie SBC et la Cinémathèque québécoise présentent une projection du film La Volonté de puissance de Pablo Sigg, suivie par une conversation entre l’artiste et Thomas Keenan, directeur du Human Rights Project, Bard College, le vendredi 15 novembre à 18 h 30.

Le film sera par la suite présenté à la galerie SBC le 16 novembre et du 19 novembre au 23 novembre (à 11 h 00 en version anglaise et à 16 h 00 en version française).

Une journée d’atelier avec Pablo Sigg et Thomas Keenan aura lieu le 16 novembre à la galerie SBC de 11 h 00 à 16 h 00. Réservation obligatoire : 514.861.9992. Cet atelier inaugure la série d’événements Speakeasy.

À propos de LA VOLONTÉ DE PUISSANCE :

En février 1886, la sœur de Friedrich Nietzsche, Elisabeth, son mari Bernhard Förster, et 14 familles au « sang pur » allemand ont quitté leur patrie pour fonder la colonie aryenne Nueva Germania, au milieu de la jungle du Paraguay. Plus d’un siècle plus tard, les seuls survivants de l’expérience raciale menée par les Förster-Nietzsche sont les frères Schweikhart. Le film de Sigg consiste en une étude détaillée des espaces géographiques, linguistiques et sociaux occupés par les deux frères.

Pablo Sigg est un artiste mexicain (1974) qui vit et travaille à Mexico. Il a présenté son travail au New Museum of Contemporary Art (2013), au Musée dʼArt Moderne de la Ville de Paris (2012) et à ltd los angeles (2011).

Thomas Keenan enseigne la littérature, les médias et les droits humains au Bard College, où il dirige le Human Rights Project. Il est l’auteur de Fables of Responsability (Stanford UP, 1997) et coauteur, avec Eyal Weizman, de Mengele’s Skull (Sternberg, 2012).

Crédit image : Pablo Sigg, extrait du film La Volonté de puissance, 2012, vidéo HD, 61 minutes.

STAGE SET STAGE

30 NOV. – 22 FÉB.

Vernissage : 30 Nov. de 15 h 00 à 17 h 00

Semaine d’activités : du 15 au 20 janv. 2014

Participants : Pablo de Ocampo, Andrea Geyer, Sharon Hayes, Maria Hupfield, Adam Kinner,
Dorit Margreiter, Monique Régimbald-Zeiber, cheyanne turions, Jacob Wren (entre autres).

Commissaire invitée : Barbara Clausen

93.jpg

Commissariée par Barbara Clausen, STAGE SET STAGE présente les œuvres d’artistes et de penseurs engagés dans de nouvelles formes de recherche, qui explorent, par l’entremise de la performativité, les manières selon lesquelles l’identité et le genre se manifestent par rapport à des lieux spécifiques et à l’institutionnalisme.

Cette exposition est présentée dans le cadre du Programme Ciblé sur la souveraineté de la galerie SBC.

Crédit image : Andrea Geyer/ Sharon Hayes, Off Site, 2012, impression numérique c-print, 52 cm x 35,5 cm.

CONTACT
SBC galerie d’art contemporain

372, rue Sainte-Catherine Ouest, espace 507, Montréal

514.861.9992

info

Facebook

Twitter

SBC galerie d’art contemporain remercie :

le Conseil des Arts du Canada, le ministère de la Culture et des Communications, le Conseil des arts de Montréal et la Andy Warhol Foundation for the Visual Arts.

English6.jpg
N O V E M B E R 2 0 1 3 B U L L E T I N

F A L L P R O G R A M

SOVEREIGNTY SPEAKEASY TERRITORIES GENDER
ONGOING EXHIBITION
TREVOR PAGLEN

UNTIL NOV. 9

In collaboration with Le Mois de la Photo à Montréal

Guest Curator: Paul Wombell

75.jpg
In collaboration with Le Mois de la Photo à Montréal and guest curator Paul Wombell, SBC Gallery presents works by Trevor Paglen. This exhibition is part of SBC’s Focus Program on Sovereignty .

Trevor Paglen is internationally known for his extensive research on the clandestine activities of the United States military. His work deliberately blurs the boundaries between science, art and journalism. In his photographic works, Paglen investigates the use of drones and how the American landscape has been invaded by military technology, thus redefining the aesthetics of the sublime. "For me, seeing the drone in the twenty-first century is a little bit like Turner seeing the train in the nineteenth century" (Trevor Paglen).

Image Credit: Trevor Paglen, Reaper Drone: Indian Springs, NV; Distance – 2 miles, 2010. Chromogenic print, 76.2 x 91.44 cm. Courtesy of the artist; Metro Pictures, New York; Altman Siegel, San Francisco; and Galerie Thomas Zander, Cologne © Trevor Paglen.

EVENTS
LECTURE:

CounterIntelligence: A Preliminary Report

CHARLES STANKIEVECH

NOV. 9, 1:00 pm

92.jpg
In the context of SBC’s Focus Program on Sovereignty and Trevor Paglen‘s exhibition around drones and security issues, SBC Gallery is proud to invite Charles Stankievech to present his preliminary research for his exhibition project CounterIntelligence that opens at the Justina M. Barnicke Gallery (Toronto) in January 2014.

CounterIntelligence contemplates the intersection of art and intelligence communities, exploring historic examples from 1930s Spanish torture cells based on Surrealist and Bauhaus aesthetics to a civilian bookwork circumventing the NSA’s control of encryption. Instead of travelling the well-worn path of propaganda or questioning the power of the image, the research explores the hidden gestures and strategic deceptions of the shadow world, covering a spectrum of work from historical military artifacts to canonical artwork. Strategically, the talk counterpoints maneuvers-of-circumvention alongside artwork-as-ciphers, expanding the field of interpretation through poetic connections such as black sites vs. non-sites, interrogation vs. installation, field manuals vs. bookworks, decoy vs. readymade and so on. Much like camouflage, appearances can be deceiving and surface meanings often misleading when tactics such as double agents and "security through obscurity" are executed.

Image Credit: Camouflage of Large Installations, London, (1939), Apéndice I, Barcelona, (1936). Collection: Stankievech.

PROJECTION:

NETWORK CONSCIOUSNESS

NOV. 12, 5:00 – 8:00 pm

In collaboration with Vidéographe and Vithèque

Artist: Luis Jacob (in attendance)

Guest Curator: Felicity Tayler

90.jpg
A new work by Luis Jacob illuminates the metaphor of the network as it describes an activity of circulation, and video as one of many means to weave a social fabric by extending a shared experience through space and time.

Presented in partnership with Vidéographe and Vithèque, this one-night event launches an online exhibition of historical and present-day video works by the anonymous collective Bloc Coop, Charles Binamé, Simon Brown, Darsha Hewitt, Skawennati, and Marisa Jahn.

Luis Jacob is a Canadian artist and curator born in Peru (1970). He presented his work at documenta 12 (2007) and at the New York Guggenheim Museum. He lives and works in Toronto.

Future participants in Network Consciousness include Residency Unlimited and Art Metropole.

Image credit: Luis Jacob, Light On (Flashlight), 2013, video still. Courtesy of the artist.

UPCOMING EXHIBITIONS & WORKSHOP
THE WILL TO POWER: A FILM BY PABLO SIGG

NOV. 15 – 23

Cinémathèque québécoise (screening and conversation with Pablo Sigg and

Thomas Keenan): Friday, Nov. 15 at 6:30 pm

SBC Gallery (screenings): Nov. 16, 19 – 23

Workshop: Saturday, Nov.16 from 11:00 am to 4:00 pm (registration required)

94.jpg

SBC Gallery and Cinémathèque québécoise present a special screening on Nov. 15 at 6:30 pm of The Will to Power, a film by Pablo Sigg, followed by a conversation between the artist and Thomas Keenan, Director of the Human Rights Project, Bard College.

The film will be screened at SBC Gallery on Nov. 16 and from Nov. 19 to 23 (11:00 am, English screenings and 4:00 pm, French screenings).

A full-day WORKSHOP with Pablo Sigg and Thomas Keenan will take place on Nov. 16 at the gallery from 11:00 am to 4:00 pm. Advance registration required 514.861.9992. This workshop launches SBC’s Speakeasy Series.

About THE WILL TO POWER:

In February 1886, Friedrich Nietzsche’s sister Elisabeth, her husband Bernhard Förster and fourteen families of pure German stock abandoned their homeland to found the Aryan colony of Nueva Germania in the middle of the Paraguayan jungle. Today, more than a century later, the only survivors of the Försters’ racial experiment are the Schweikhart brothers. Sigg’s film is a forensic study of the geographical, linguistic and societal territories occupied by the brothers.

Pablo Sigg is a Mexican artist (1974) who lives and works in Mexico City. He presented his work at the New Museum of Contemporary Art (2013), Musée dʼArt Moderne de la Ville de Paris (2012) and ltd los angeles (2011).

Thomas Keenan teaches literature, media, and human rights at Bard College, where he directs the Human Rights Project. He is the author of Fables of Responsibility (Stanford UP, 1997), and with Eyal Weizman, Mengele’s Skull (Sternberg, 2012).

Image credit: Pablo Sigg, still from the film The Will to Power, 2012, HD video, 61 minutes.

STAGE SET STAGE

NOV. 30 – FEB. 22

Opening: Nov. 30 from 3:00 pm to 5:00 pm

Activities: Jan. 15 – 20, 2014

Participants: Pablo de Ocampo, Andrea Geyer, Sharon Hayes, Maria Hupfield, Adam Kinner,
Dorit Margreiter, Monique Régimbald-Zeiber, cheyanne turions, Jacob Wren, a.o.

Guest Curator: Barbara Clausen

93.jpg

Curated by Barbara Clausen, STAGE SET STAGE presents a series of works by artists and thinkers who engage in new forms of research that explore, via the performative, how identity and gender are manifested in relation to site specificity and institutionalism.

This exhibition is part of SBC Gallery’s Focus Program on Sovereignty.

Image Credit: Andrea Geyer/ Sharon Hayes, Off Site, 2012, digital C-print, 20 1/2 x 14 inches.

CONTACT
SBC Gallery of Contemporary Art

372, Sainte-Catherine west, suite 507, Montréal

Facebook

Twitter

SBC Gallery of Contemporary Art thanks:

The Canada Council for the Arts, the ministère de la Culture et des Communications, the Conseil des arts de Montréal and the Andy Warhol Foundation for the Visual Arts.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s